browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Lemurs’ Park – Inventaire des lémuriens du park.

Posted by on 17 novembre 2014
Les lémuriens du park –  Première partie : Inventaire.

 

Les lémuriens sont incontestablement les animaux les plus célèbres de Madagascar. On les considère comme les ancêtres des singes, plus exactement comme de lointains cousins.
La famille des lémuriens comporte 36 espèces dont la grande majorité ne se trouve que sur l’Ile Rouge.

 

A la différence de l’Afrique où les lémuriens ont disparu face à la compétition avec les autres primates, ceux de Madagascar ont pu évoluer en toute quiétude sur cette grande île éloignée. On pense que les premiers lémuriens sont arrivés à Madagascar sur des troncs flottants, à la suite de catastrophes naturelles. Ces lémuriens qui colonisèrent l’île étaient des animaux très primitifs. Ils étaient semblables aux plus petits lémuriens actuels : les Microcèbes, de la taille d’une souris.

Les lémuriens vécurent heureux jusqu'à l'arrivée de l'homme en 600 après J.C.

Les lémuriens vécurent heureux jusqu’à l’arrivée de l’homme en 600 après J.C.

Dès lors, la destruction de leur biotope et leur chasse intensive ont fait disparaître à tout jamais plusieurs espèces.

 

La façon dont certaines espèces de lémuriens prennent le soleil, bras en croix, fait penser qu’ils prient ce dernier. C’est la raison pour laquelle certaines ethnies les vénèrent et les protègent. Malheureusement le constat actuel est grave : face à la déforestation intensive, la plupart des lémuriens sont en voie de disparition. Nous vous présentons ici quelques unes des espèces qui font l’originalité de Lemurs’ Park.

 

 

Hapalemur griseus griseus

Hapalemur griseus griseus est le plus petit des lémuriens diurnes et il en existe trois espèces.

Hapalemur griseus griseus est le plus petit des lémuriens diurnes et il en existe trois espèces.

 

 

C’est le plus petit des lémuriens diurnes et il en existe trois espèces. Il mesure 25-30cm sans la queue et pèse environ 800-900 grammes.

Son habitat est la forêt primaire ou secondaire où l’on trouve de grandes étendues de bambous géants.

 

 

 

Varecia variegata variegata

Le Varecia vit dans les forêts humides de l'Est de Madagascar.

Le Varecia vit dans les forêts humides de l’Est de Madagascar.

Le Varecia est le plus gros des lémuriens, après l’Indri indri encore appelé  » Babakoto  » en malgache qui lui peut atteindre un mètre. Il possède un magnifique pelage, plus long et plus touffu que celui des autres lémuriens.

 

 

 

 

 

L’Eulemur Fulvus Fulvus, appartenant à la famille des Lemuridae, du genre Eulemur, est la seule sous espèce d’Eulemur Fulvus qui ne présente pas de dimorphisme sexuel marqué.

L’Eulemur Fulvus Fulvus, appartenant à la famille des Lemuridae, du genre Eulemur, est la seule sous espèce d’Eulemur Fulvus qui ne présente pas de dimorphisme sexuel marqué.

Eulemur fulvus fulvus

 

L’Eulemur Fulvus Fulvus a un pelage court mais dense et une queue longue et légèrement touffue à son extrémité. Quant aux yeux, ils sont de couleur rouge-orange.

Il pousse des petits grognements qui le rendent facilement repérable en forêt. Ce lémurien de taille moyenne mesure entre 85 à 100cm et pèse de 2 à 3kg.

 

 

 

 

 

 

Lemur catta ou Maki

Les groupes de makis peuvent aller jusqu’à une vingtaine d’individus. Une femelle domine le groupe, ce qui est très rare chez les Primates.

Les groupes de makis peuvent aller jusqu’à une vingtaine d’individus. Une femelle domine le groupe, ce qui est très rare chez les Primates.

Emblème de Madagascar, les makis se reconnaissent aisément à leurs queues annelées de noir et de blanc. Lorsqu’ils se promènent au sol, ils la tiennent en l’air comme un point d’interrogation.

Les adultes mesurent entre 95 à 110cm y compris la queue et pèsent 2.3 à 3.5 kg. Les makis se nourrissent essentiellement de feuilles (de tamariniers surtout), de fruits mais aussi d’insectes et de petits vertébrés.

 

 

 

Eulemur mongoz

Lemur mongoz se distingue aussi beaucoup des autres Lemur de Madagascar par son rythme d’activité nocturne

Lemur mongoz se distingue aussi beaucoup des autres Lemur de Madagascar par son rythme d’activité nocturne

Cette Espèce ressemble d’assez près aux autres espèces de Lemur, mais s’en distingue par sa taille notable plus petite (longueur tête et corps : 35 cm; poids du corps : environ 2 kg) et son écologie. Bien que le museau soit blanc dans les deux sexe, il y a un dimorphisme chromatique marqué.

La fourrure est d’un gris-brun prédominant, mais plus foncé chez le mâle. Le mâle a aussi du rouge sur la tête, au sommet du cou et sur les joues. La tête de la femelle est grise avec le cou et les joues d’un blanc pur

 

 

 

 

Microcebus

 

Microcebus rufus est légèrement plus petit et plus mince que Microcebus minirus et sa couleur est plus sombre.

Microcebus rufus est légèrement plus petit et plus mince que Microcebus minirus et sa couleur est plus sombre.

Microcebus minirus et microcebus rufus, que l’on peut aussi considérer comme des sous-espèces géographiques, se ressemble beaucoup.Ce sont les plus petits lémuriens connus.

Ces animaux sont strictement nocturnes et passent la plus grande partie du jour dans des creux d’arbres ou des nids. Dès que la nuit tombe, ils courent et sautent de branche à branche et de manière très agile à la recherche de nourriture (surtout des insectes, des petits vertébrés et des fruits). Leurs cris sont très variés et sont généralement stridents

 

 

 

Propithèque – Sifaka

Le Prophithèque de Coquerel vit dans les forêts sèches caducifoliées (à feuilles non persistantes) de la partie Nord Ouest de Madagascar.

Le Prophithèque de Coquerel vit dans les forêts sèches caducifoliées (à feuilles non persistantes) de la partie Nord Ouest de Madagascar.

 

Les Propithèques, «  Sifaka  » en langue malgache, font partie des lémuriens les plus évolués. Leur museau est plus court que celui des autres lémuriens. Ce sont des animaux de grande taille, qui pèsent près de quatre kilos. Leur déplacement est radicalement différent de celui des autres espèces : ils se déplacent à la verticale par petits sauts, les bras écartés pour assurer leur équilibre. Les Sifakas ont la particularité de se mouvoir dans les arbres épineux de la forêt sèche. Ils peuvent faire des sauts de 6 mètres au travers des arbres pieuvres du Sud de Madagascar

 

 

Propithèque couronné

Comme tous les autres propithèques les couronnés ne boivent pas d’eau. Ils s’abreuvent uniquement de la sève des feuilles et du jus des fruits qu’ils consomment.

Comme tous les autres propithèques les couronnés ne boivent pas d’eau. Ils s’abreuvent uniquement de la sève des feuilles et du jus des fruits qu’ils consomment.

Les propithèques couronnés se déplacent au sol sur deux pattes par petits sauts les bras écartés pour assurer leur équilibre. Dans les arbres ils peuvent faire des sauts de plus de six mètres. Leur poids se situe entre 3,4 et 4,3 kg.

On les trouve dans les forêts sèches de la région Ouest et Centre-Ouest de Madagascar.

Ils sont diurnes et se nourrissent essentiellement de bourgeons, de feuilles, de fruits et de fleurs.

 

 

 

A suivre : Cinquième partie : Hapalemur Griseus griseus.

 

*

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *