Raid en pirogue – Tsandamba / Salary

Anakao / Morondava en pirogue – 4

 

Quatrième partie : Tsandamba / Salary
 
 
Le lagon est superbe, pas une ride sur l’eau d’un bleu magnifique. Au loin, sur la dune : Tsandamba.

Le lagon est superbe, pas une ride sur l’eau d’un bleu magnifique. Au loin, sur la dune : Tsandamba.

Le lagon est superbe, pas une ride sur l’eau d’un bleu magnifique. Nous mettons la pirogue à l’eau sachant que l’absence totale de vent va nous obliger à ramer. Julien, les yeux fixés tantôt sur le ciel, tantôt sur l’horizon me dit que le vent ne va pas tarder et qu’en plus il nous sera totalement favorable. Connaissant sa science de la mer et de la navigation acquises tout au long de ses 56 années de vie, je ne me fais pas de soucis, et c’est avec le sourire que je les aide à ramer … « mora mora ».

Continuer la lecture »

Catégories: Tranches de vie | Laisser un commentaire

Jacinthe d’eau – Comment l’éradiquer.

 

Troisième partie : Comment s’en débarrasser ?

 

Son infestation peut être contrôlée par le biais de traitements physiques, chimiques ou biologiques.

 

Bateaux bloqués par les jacinthes d'eau.

Bateaux bloqués par les jacinthes d’eau.

Continuer la lecture »

Catégories: Flore et faune | Laisser un commentaire

La Vanille – Culture.

Deuxième partie : Culture du vanillier
 
Cet article est extrait du site : Karibo Mada
 
 
Le vanillier est présent en climat tropical chaud et humide, sous des latitudes comprises entre 25° nord et 25° sud

Le vanillier est présent en climat tropical chaud et humide, sous des latitudes comprises entre 25° nord et 25° sud

Conditions.

Le vanillier est présent en climat tropical chaud et humide, sous des latitudes comprises entre 25° nord et 25° sud. La température peut osciller entre 14°C et 38°C pour une moyenne annuelle aux alentours de 20°C et l’altitude ne doit pas dépasser les 1 100 mètres. Les précipitations doivent être soutenues, de l’ordre de 2 000 mm par an. Le sol doit être drainant et riche en matières organiques, l’hygrométrie importante et l’ombrage suffisant pour empêcher le rayonnement direct du soleil sur les feuilles.

Continuer la lecture »

Catégories: Flore et faune | Laisser un commentaire

Voyages accessibles – Repérage.

Cela fait déjà pas mal de temps que je n’ai plus donné de nouvelles concernant les circuits pour personnes handicapées à Madagascar. Je puis vous dire que cela avance, mais « mora-mora » (doucement) : au rythme du pays.!

Lors d’un séjour à Mada  en juillet et août 2014, j’ai rencontré tous les prestataires que j’avais

Les marchés colorés se retrouvent partout sur l'Île.

Les marchés colorés se retrouvent partout sur l’Île.

contacté par Internet, et même plus. Je me suis trouvé la plupart du temps en face de personnes très désireuses de s’investir dans le projet.

Pour que ces circuits puissent fonctionner, il faut essentiellement que :

  • – Les visites soient les même que pour les clients valides.
  • – Les hébergements soient adaptés.
  • – L’agence réceptive soit formée et équipée en véhicules adaptés.

Les visites qui jalonnent ces circuits peuvent pratiquement toutes être proposées aux personnes en fauteuil. Certains sites ne nécessitant que très peu d’aménagements qui se résument le plus souvent à des petites rampes d’accès. D’autres, comme les parcs nationaux ou réserves spéciales qui se parcourent à pied, nécessiteront l’acquisition d’une ou plusieurs Joëlette. C’est l’agence réceptive qui va s’occuper de cela en essayant d’intéresser un sponsor, ce qui permettra de pouvoir également utiliser la Joëlette pour faire découvrir certains parcs à des enfants malgaches handicapés. Aux dernières nouvelles, ce projet de Joëlette avance bien car déjà un sponsor est en train d’en étudier la faisabilité. Continuer la lecture »

Catégories: Circuits handicapés | Laisser un commentaire

Lemurs’Park -Elemur Fulvus Fulvus

Les lémuriens du Lemurs’ Park – Eulemur Fulvus Fulvus.

 

Eulemur fulvus fulvus

Eulemur fulvus fulvus est un Lemur de taille moyenne, dont le corps est généralement en position horizontale et les déplacements s’effectuent selon un mode quadrupède.

Dans la partie orientale de son aire de répartition Eulemur fulvus fulvus peut être confondu avec Eulemur rubriventer, mais ce dernier a une coloration un peu plus rougeâtre. De même dans les forêts du Nord-Ouest on peut le distinguer d’Eulemur mongoz du fait de sa coloration uniformément brune.

Longueur totale : 84,5 à 101 cm – Tête et corps : 43 à 50 cm – Queue : 41,5 à 51 cm – Poids : 2,0 à 3,0 kg

Continuer la lecture »

Catégories: Alentours de Tana | Laisser un commentaire

Lemurs’Park – Hapalemur griseus griseus.

 

Les lémuriens du Lemurs’ Park –

 

 Hapalemur griseus griseus

 

Habitat

Hapalemur griseus griseus se rencontre dans des forêts tropicales humides primaires ou secondaires, dans lesquelles poussent divers types de bambous et où l’on trouve de grandes étendues de bambous géants.

Hapalemur griseus griseus se rencontre partout dans la ceinture de forêt tropicale humide, de Tolagnaro (au Sud), jusqu’aux régions de Marojejy, Soalala et de la Baie de Baly. Plus à l’Est, on peut également trouver des individus dans la Forêt de Tsiombikibo, près de Mitsinjo. Ces animaux se rencontrent du niveau de la mer jusqu’à des altitudes de 1 800 mètres, ou plus.

Continuer la lecture »

Catégories: Alentours de Tana | Laisser un commentaire

Lemurs’ Park – Inventaire des lémuriens du park.

Les lémuriens du park –  Première partie : Inventaire.

 

Les lémuriens sont incontestablement les animaux les plus célèbres de Madagascar. On les considère comme les ancêtres des singes, plus exactement comme de lointains cousins.
La famille des lémuriens comporte 36 espèces dont la grande majorité ne se trouve que sur l’Ile Rouge.

  Continuer la lecture »

Catégories: Alentours de Tana | Laisser un commentaire

Histoire de Madagascar – Royaumes malgaches.

Deuxième partie : Les Royaumes malgaches.

2. Les royaumes malgaches

du XVe au XVIIe siècle: de multiples royaumes.

Fillette de l'ethnie Antemoro.

Fillette de l’ethnie Antemoro.

 

 

Une période marquée par l’émergence de petits royaumes, pour le contrôle des terres fertiles, des cours d’eau et des voies de communications de royaumes. Continuer la lecture »

Catégories: Généralités | Laisser un commentaire

Histoire de Madagascar – Colonisation française.

Troisième partie : La colonisation et l’indépendance.

4. La colonisation française

L’impulsion par le Général Galliéni (1896 – 1905)

Doté des pleins pouvoirs, le général Gallieni, gouverneur de 1896 à 1905, ‘’pacifie’’ d’abord l’Ile avec brutalité (près de 100 000 morts sur une population totale de 2,5 millions d’habitants) et met en place une politique de colonisation dans tous les domaines : Continuer la lecture »

Catégories: Généralités | Laisser un commentaire

Histoire de Madagascar – Républiques malgaches.

Quatrième partie : Les Républiques malgaches.

6. La République malgache (1960…)

 

La 1ère République malgache (1960-1972)

Philibert Tsiranana

Philibert Tsiranana

Animée par Tsiranana (réélu en 1965 et en 1972 à une écrasante majorité), la 1ère République instaure un régime présidentiel modéré. Sa politique économique néo-libérale, associant initiative privée, nationale et étrangère, développement coopératif et intervention de l’Etat (sociétés d’économie mixte et d’aménagement du territoire…), permet un essor économique modéré, mais général. La politique étrangère privilégie les rapports diplomatiques et commerciaux avec l’Occident, surtout avec la France omni-présente.

A partir de 1967, l’opposition critique les avantages accordés aux côtiers au détriment des Merina et les accords de coopération de 1960 avec la France. Après la répression en avril 1971 d’une ‘’jacquerie’’ paysanne dans le sud et les grèves estudiantines et ouvrières de 1972, Tsiranana, malade, se retire et laisse le pouvoir au général Ramanantsoa.

Continuer la lecture »

Catégories: Généralités | 1 Commentaire